content

Bebesecours.ca

La convulsion chez l'enfant

Les convulsions sont définies comme des attaques soudaines et involontaires de spasmes musculaires. Elle peut affecter des muscles individuels ou l'ensemble du corps.

Une crise est une décharge anormale et non régulée de cellules nerveuses dans le cerveau ou une partie du cerveau. Cette décharge anormale peut provoquer : des convulsions, des mouvements involontaires, des changements de conscience et des paresthésies.

Les crises chez les enfants sont généralement similaires à celles des adultes. Cependant, certains types de crises, comme les convulsions fébriles et les convulsions infantiles, ne surviennent que chez les enfants.

Certaines maladies infantiles, telles que les crises d'apnée et les terreurs nocturnes, peuvent ressembler à des convulsions, mais elles n'impliquent pas d'activité électrique anormale dans le cerveau et ne constituent donc pas des convulsions.

Les crises systémiques comprennent quatre étapes :

• Le premier stade : stade dit de « raideur » ou perte de connaissance brutale, la raideur corporelle provoque une chute, l’enfant peut pleurer, il peut se mordre la langue, car tout est bloqué, la raideur est bloquée, et la respiration aussi.

• Le deuxième stade : le stade dit « clonique », où surviennent des convulsions, des contractions musculaires généralisées et irrégulières, appelées clonus.

• La troisième étape : Dans la phase de relaxation, l’enfant respire très fort, ronfle, se détend et peut avoir des fuites d'urine.

• La quatrième étape : « Après la crise », l’enfant se réveille progressivement, mais cela prend du temps, et est souvent perdu et confus pendant longtemps, sans se souvenir de rien.

Symptômes de convulsions chez les enfants

Habituellement, lors d'une crise, l'enfant deviendra pâle, raide, tournera les yeux en arrière, puis apparaîtra des secousses musculaires qui peuvent concerner les quatre membres et le visage ou être plus localisées ; ces secousses durent quelques secondes à quelques minutes, le plus souvent moins de cinq minutes.

Lorsque les secousses s'arrêtent, le corps de l'enfant s'affaisse et reste mou pendant un certain temps, généralement après une crise, l'enfant est très fatigué et s'est endormi.

Chez les nourrissons, les crises peuvent être difficiles à reconnaître. Les bébés peuvent pincer leurs lèvres ou mâcher inconsciemment. Leurs yeux donnent l'impression qu'ils regardent dans des directions différentes. Ils peuvent perdre soudainement leur tonus et/ou cesser de respirer.

Dans certains cas, des mouvements oculaires anormaux sont le seul signe d'une crise.

Chez les jeunes enfants, la plupart des crises sont liées à la fièvre, surtout entre 6 mois et 3 ans.

Ces convulsions fébriles surviennent le plus souvent vers 18 mois.

Elles touchent 2 à 5 % des enfants avant l'âge de cinq ans, les garçons étant plus fréquents que les filles.

Dans une proportion relativement importante de cas (25 à 40 %), d'autres membres de la famille eux-mêmes ont connu des convulsions fébriles dans leur enfance.

Un tiers des enfants qui ont eu une récidive de convulsions fébriles et 9 % des enfants ont au moins 3 convulsions. S'il y a des antécédents familiaux d'épilepsie et que la première crise survient avant l'âge d'un an, le risque de récidive de l'épilepsie est encore plus élevé ; 75 % de ces récidives surviennent dans l'année suivant la première crise et 90 % surviennent dans les deux ans.

 

Une ambulance doit être appelée dans les situations suivantes :

• C'est la première crise de l'enfant.

• La crise dure plus de 5 minutes.

• Votre enfant est blessé pendant une crise ou a de la difficulté à respirer après une crise.

• D'autres crises commencent immédiatement.



Retour au blog

Bebesecours a le plaisir de vous présenter son blogue. Il est écrit par nos formateurs. Nous le mettons à jour mensuellement pour vous donner des nouvelles d'actualité. N'hésitez-pas à prendre un instant pour vous informez sur la formation pour parents et sur ce qu'elle apporte.